Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association Carrefour des Sciences et des Arts

Valérian nous raconte sa mission de service civique

Valérian est un jeune volontaire en mission de service civique de 8 mois au sein de l'association Carrefour des Sciences et des Arts. Ci-dessous il nous parle de son parcours, de ses missions et de son rôle au sein de l'équipe. Découvrez son regard sur notre association.

La première fois que j’ai entendu parler de Carrefour des Sciences et des Arts, c’était il y a deux ans. A l’époque je venais d’arriver à Cahors pour mon master dans le patrimoine culturel. Un soir, lors d’une soirée dans un bar, j’ai fait la connaissance de Camille, qui me parle de son association et de son travail au sein de cette dernière. Ma curiosité était piquée.

Un an plus tard, une amie à moi que j’ai connu au master, Coralie, m’apprend qu’elle a trouvé une mission de service civique… à Carrefour des Sciences et des Arts. A partir de ce moment-là, une idée commence à grandir dans ma tête. Et pourquoi je ne ferais pas un service civique chez CSA ? Si jamais ils proposent un poste, je postule. Ça me permettrait de rester un an de plus à Cahors et d’approcher plus en profondeur le métier de médiateur, que je n’avais fait qu’effleurer jusqu’à maintenant.

De prime abord, on pourrait penser que la médiation scientifique n’est pas vraiment mon domaine de compétence. J’ai fait un bac ES, une licence d’Histoire Géographie et un Master dans le Patrimoine culturel. Rien à voir, donc. Mais étant curieux de nature, j’ai toujours eu un intérêt pour la culture scientifique. Et cet intérêt fut nourri, à n’en pas douter, par l’émission qui a bercé mon enfance : C’est Pas Sorcier !

Je voulais aussi avoir une idée de ce qu’était la médiation en dehors des domaines historiques ou artistiques, dont j’ai eu plusieurs exemples au cours de mes formations. La médiation scientifique semblait beaucoup plus ludique, tout en étant très vaste dans les sujets abordables, et ce quel que soit le public visé.

Enfin, je voulais avoir une expérience avec des enfants, démystifier ce public que j’ai toujours un peu appréhendé. On entend souvent des histoires terribles de professeurs qui ont une armée de monstres dans leurs classes, et je voulais vraiment me faire ma propre idée sur la question. ;-)

Valérian nous raconte sa mission de service civique

Après presque 5 mois de service civique, je peux déjà dresser un bilan très positif de la mission que j’effectue chez CSA. L’équipe, qu’il s’agisse des salariés ou des bénévoles, est accueillante, dynamique et chaleureuse. Les missions sont variées, et on laisse le choix au volontaire dans ce qu’il veut faire. Pour ma part, j’aime bien le travail manuel ("fabriquer des trucs" comme je le dis si bien) mais également le contact avec les enfants. Je participe à des ateliers en classe et en temps périscolaire avec Marine, et j’anime aussi les mercredis des sciences avec Manon et Camille. J’ai également pris part à la Fête de la Science, à Figeac en octobre 2016. J’ai donc été en contact avec des publics variés, d’âges très différents, dans des cadres tout aussi différents.

Le contact avec les enfants est vraiment intéressant. Je suis toujours surpris de voir à quel point ils sont malins. C’est certainement ça qui me plait le plus, les entendre me donner des réponses, des explications parfois complexes, les voir arriver a des conclusions surprenantes, ou tout simplement les écouter m’exposer leurs théories sur des phénomènes scientifiques. Autre chose que j’adore avec les enfants, c’est de voir que l’activité qu’on leur a préparé leur plait. Je prends pour exemple l’atelier des Mercredis des Sciences sur les Châteaux Forts. Avec Manon, on a mis au point un atelier sur les armes de siège, qui se terminait en concours de tir à la catapulte ! FEU ! La semaine suivante, l’atelier portait sur les chevaliers, et après leurs avoir fait construire une petite arbalète, on leur apprenait à faire une armoirie de chevalier selon les règles de l’héraldique de l’époque, le tout en peinture sur des boucliers en carton ! Les enfants ont adoré, j’étais fier et satisfait de ce que j’avais fait. Ils se sont amusés, et moi aussi, que ça soit dans la préparation ou dans l’exécution de l’atelier.

Valérian nous raconte sa mission de service civique

Commenter cet article